Sachant qu’en France, on considère qu’un foyer sur cinq choisit d’acheter un sapin de Noël, ce sont 6,5 millions d’épineux qui sont vendus chaque année dans notre beau pays : soit 5,5 millions de sapins naturels pour 1 million d’artificiels.

Car pour que l’on puisse caresser l’espoir de voir un jour le Père Noël déposer nos cadeaux au pied du sapin, ce sont plus de 5000 hectares en France qui sont alloués à la culture du fameux arbre de Noël. Un business flamboyant ! Mais bien loin d’être bon pour l’environnement…

Afin de pouvoir satisfaire le marché, de nombreuses ressources sont sollicitées. Pour entretenir ces milliers d’hectares de monoculture, et obtenir le plus vite possible le sapin idéal à la parfaite ramure, une quantité non négligeable de produits phytosanitaires est employée. En plus de polluer les nappes phréatiques, les insecticides et herbicides utilisés représentent un véritable danger pour bon nombre d’espèces animales.Et au bout de 7 à 10 ans, pourtant bien jeune encore, il est l’heure pour le beau sapin que l’on attend avec impatience de tirer sa révérence…

Tout cela, pour trôner dans notre salon quelques semaines seulement. Il serait donc bien de se demander : la tradition en vaut-elle vraiment la chandelle ?

« Ahah ! Bah moi j’en utilise un artificiel ! Ça vous coupe le sapin sous le pied hein ? »

Remplacer un sapin naturel par l’achat d’un nouveau sapin artificiel n’est pas non plus une solution pour soulager Dame Nature. Bien au contraire. La plupart d’entre eux étant produits en Asie et bien entendu faits de matériaux issus de la pétrochimie. Selon une analyse du cycle de vie réalisée en 2008 par l’entreprise québécoise Ellio, le sapin artificiel génère 8,1 kg de gaz carbonique par an, un chiffre presque trois fois plus élevé que le sapin naturel à 3,2 kg par an. Et pour terminer en beauté, pas de recyclage possible pour ces sapins artificiels. Ils termineront alors enfouis ou incinérés…

« OK donc en plus de tirer un trait sur le fois-gras, va falloir que je me passe de mon beau sapin roi des forêts… super le Noël… »

Mais pas de panique ! Il y a tellement d’autres options pour allier écologie et tradition ! D’une petite dose de créativité et d’un soupçon de volonté sortira un joli sapin fait maison !

 

Sources : aujardin.info, journalmetro.com