Quoi de plus beau que de voir son petit ange accroché à sa poitrine, tétant avec enthousiasme comme s’il cherchait à en extraire de l’élixir?

” Euh… je croyais qu’on était ici pour parler d’écologie et non d’émoi de jeune maman…. “

Ah oui… On reprend… Bon, au-delà du fait qu’allaiter c’est juste trop beau, trop émouvant et trop attendrissant… L’allaitement pourrait effectivement faire partie d’une des solutions inscrite sur la longue liste de choses à faire pour soulager Dame Nature ! 

En France, alors que 70 % des femmes allaitent à la naissance de leur bébé, ce taux descend très bas avec seulement une femme sur 2 allaitant encore à un mois et une femme sur 4 à 4 mois. La durée moyenne de l’allaitement est de seulement 3 mois alors que l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande d’allaiter jusqu’à au moins 6 mois !

Ainsi, les nouveaux-nés non allaités, sont généralement nourris à base de préparations industrielles. Or, ces préparations contribuent à l’émission de gaz à effet de serre dus à leur fabrication et à leur transport. De plus, ils contribuent à la production de déchets liés à leurs emballages souvent non recyclables (aluminium, plastique, métal, etc.). Enfin, ces produits transformés représentent une menace non négligeable pour l’une des principales ressources naturelles, l’eau, puisqu’il faut environ 4700 litres d’eau pour fabriquer un kilo de lait en poudre !

Et pourtant, l’allaitement ne nécessite ni eau pour la préparation des biberons, ni combustibles pour le réchauffement, ni transport. Le lait maternel est une ressource naturelle dont l’impact carbone est certainement proche de zéro ! Pour les mamans qui ont le choix, ne pas réchauffer de biberons ne serait-ce pas là une merveilleuse opportunité d’enseigner l’écologie à son enfant dès le plus jeune âge, et lui apprendre que chaque petit geste qui contribue à protéger notre planète est une pépite ?

Par ailleurs, les mamans qui allaitent transmettent leur système immunitaire à leur bout de chou, les protégeant des maladies, et préviennent ainsi l’utilisation des médicaments. Donc oui, on peut affirmer haut et fort qu’allaiter est bien un geste écologique ! Ah, et petit scoop… c’est totalement gratuit !

En conclusion, l’allaitement bénéficiera pleinement à Bébé, Mère Nature et Portefeuille !

“…Alors n’attendons plus et sortons nos boobs !!! “

 

Sources:

Claude. (s. d.). Allaiter, un geste éco-bio-logique. Consulté 5 décembre 2019, à l’adresse https://www.lllfrance.org/vous-informer/actualites/1759-allaiter-geste-ecologique

Climate-change-2015-French.pdf. (s. d.). Consulté à l’adresse http://ibfan.org/docs/climate-change-2015-French.pdf

Combien de temps allaite-t-on en France? (2017, septembre 11). Consulté 5 décembre 2019, à l’adresse http://sante.lefigaro.fr/article/combien-de-temps-allaite-t-on-en-france-/

Impact environnemental de l’allaitement. (s. d.). Consulté 5 décembre 2019, à l’adresse https://www.lllfrance.org/vous-informer/des-etudes/1071

Les risques des laits industriels, ou comment les bébés ingèrent de la merde en poudre | Libres enfants du Tarn. (s. d.). Consulté 5 décembre 2019, à l’adresse https://libresenfantsdutarn.com/2014/10/15/les-risques-des-laits-industriels-ou-comment-les-bebes-ingerent-de-la-merde-en-poudre/