Puisque nous sommes nombreux à être confinés, passant la journée derrière l’écran à mater des séries Netflix (on vous voit !), est-ce que nous n’en profiterions pas pour nous aventurer à devenir des digital écolos ?!

Saviez-vous que lorsqu’on reçoit un e-mail et qu’on le laisse dans notre boîte de réception, ce dernier va se retrouver stocké dans ce que l’on appelle des “data centers”? Ceux-ci sont des sortes de hangars géants, perdus dans des pampas, et où se retrouvent des milliers de serveurs consommant beaucoup (trop) d’électricité. D’une part, pour qu’ils tournent 24/7 et qu’ils ne plantent pas afin de garantir un accès en continu. Mais également, du fait de leur ventilation car ces serveurs génèrent beaucoup de chaleur et bien évidemment les salles sont équipées de climatisations qui fonctionnent 365 jours à plein régime et dont on connaît tous leurs belles vertus énergivores.

Alors quoi de mieux que de changer le monde depuis son canap’ en 5 petits gestes durant le confinement ?

 

1. Starter Pack : cleaner sa boite mail

Première chose à faire, on se retrousse les manches et on supprime tous les mails inutiles que l’on stocke depuis 2009 « au cas où » alors qu’ils ne servent strictement à rien, à part nous polluer l’air et l’esprit ! Evidemment si on ne vide pas la corbeille en suivant, tous ces efforts seront vains ! Alors on ne s’arrête pas à mi-chemin les gars !

 

2. Stade Avancé : se désabonner des newsletters qu’on ne lit plus depuis un bail

Il y a 3 ans, quand j’étais fan des licornes je me suis inscrite sur www.DompteTaLicorne.com, sauf que depuis, j’ai grandi… Mais qu’eux me relancent toutes les deux semaines. Donc première chose, et c’est une mention OBLIGATOIRE en France, tout en bas de chaque e-mail promotionnel, il y a un petit lien de désabonnement: on clique et on se sent tout de suite lavé d’un lourd péché ; Easy non ?

 

3. Niveau Expert : retrouver tous les mots de passe de nos vieilles adresses mail (celles qui commencent par « surnom-codepostal@msn.com») et on fait le ménage !

Comme on a tous déjà créé 28 boites mails différentes depuis notre enfance et nos premiers Skyblog, bah je propose qu’on mette un terme à ce passé douloureux et que l’on supprime cette période honteuse de nos vies qui restera entre nous et Microsoft. D’ailleurs, si jamais vous souhaitez vous lancer dans une carrière en politique, vous me direz merci du tuyau.

 

4. Bam ! Déjà niveau Ambassadeur : supprimer ses conversations Facebook, WhatsApp et autres réseaux sociaux

On se calme, je vous arrête tout de suite, il ne s’agit pas là de se couper du monde pour se lancer en solitaire en pleine pandémie… Il faut juste avouer qu’avec le temps, la sélection naturelle (ou bien très favorisée par une des parties) vous sépare et que de vieilles conversations ne vous servent plus à rien, si ce n’est pour les deux jours de nostalgie qui vous sont arrivés en quatre ans. A répéter pour tous les groupes « anniversaire Julie », « crémaillère Clément » et autres « Week-end copains ».

Même traitement pour les 37 groupes « famille » qui sont sur WhatsApp alors qu’il y en a qu’un qui est encore actif et c’est uniquement parce que votre cousine pourrit la mémoire de votre téléphone en vous envoyant toutes les étapes de la croissance de ses 4 monstres, euuuh… merveilles ! Mais ça c’est une autre histoire…

 

5. Classe de Neige, Première Etoile mon pote : réfléchir à son impact environnemental via notre gestion des données en général

Trêve de plaisanteries, c’est la fin de cet article. Pour conclure, maintenant que vous êtes sensibilisés au max à votre empreinte écologique via vos discussions sur la toile, le dernier conseil vise à ce que vous entreteniez ces bonnes pratiques à l’avenir. Je vous suggère en premier, lorsque vous vous abonnez à une marque/newletters de ne jamais cocher les cases « j’accepte de recevoir des offres de nos partenaires blablabla » … ce qui revient à dire « j’accepte que tu vendes sans gêne mes données et qu’en plus de te faire du fric sur mon dos, tu me pourrisses la vie et l’environnement !», mais après tout c’est vous qui décidez.

En deuxième tips, réfléchissez toujours à la pertinence des personnes en copie de vos mails car chaque destinataire duplique les mails stockés pour pas grand-chose.

Dernier tuyau, favorisez les liens de page web à des captures d’écran lorsque vous envoyez des références. De manière générale, interrogez-vous sur la taille des emails envoyés, car plus ils sont lourds et plus ils nécessiteront d’espace de stockage et d’énergie. Cette réflexion s’applique pour toute pièce jointe inutile et autre signature de mail qui bouffent déjà 15mo.

Voilà de quoi occuper une bonne journée entière de confinement ! Ne me remerciez pas pour l’occupation gratis et amusez-vous bien à sauver le monde <3

 

Fanny DAVIAUD,

28 ans, confinée à Bordeaux

Apprentie altruiste