Les oiseaux sont utiles de bien des façons dans notre jardin. Malheureusement avec le déclin de la population d’insectes, la prédation et la perte de leur habitat, beaucoup d’espèces ont de plus en plus de mal à vivre et à se reproduire. Mais avec quelques aménagements et un petit coup d’aile, mésanges, sittelles, moineaux, chouettes et bien d’autres ne se feraient pas prier pour venir coloniser de nouveau votre jardin…

Dans cet article, nous vous présentons deux modèles de nichoirs pour mésanges (adaptables aux autres espèces en fonction des dimensions adoptées), ainsi qu’un modèle de nichoir semi-ouvert pour rouge-gorge et un nichoir spécifiquement adapté aux grimpereaux des jardins, proposés par la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) de Moselle. Mais avant de vous lancer dans la confection du nichoir, nous vous conseillons de jeter un coup d’oeil sur les 10 conseils qui feront de vous un merveilleux hôte !

 

Le matériel à avoir : 

  • Bois : Planches de bois massif d’épaisseur supérieure à 10 mm. 18 à 20 mm étant l’idéal. Eviter l’aggloméré et le contre-plaqué (beaucoup moins durable)
  • Charnières : Le nichoir doit pouvoir s’ouvrir facilement pour faciliter l’entretien annuel. Nous choisirons ici une ouverture par le toit, avec deux charnières en acier et ses vis.
  • Huile de lin/lasure à l’eau non toxique : Il sera important de ne pas traiter les faces internes. Pour imperméabiliser l’extérieur, il sera possible d’utiliser des substances naturelles et non toxiques. Ne pas peindre le nichoir.
  • 1 marteau
  • quelques vis
  • 1 scie électrique ou egoïne
  • 1 perceuse munie d’une scie cloche ou une tarière du diamètre approprié
  • 1 perceuse munie d’une scie cloche ou une tarière du diamètre approprié
  • 1 perceuse munie d’une scie cloche ou une tarière du diamètre approprié
  • 2 cales (simples bouts de bois) si vous fixez votre nichoir à un tronc à l’aide d’un fil de fer, prenez soin d’utiliser deux cales entre votre fil pour ne pas blesser l’arbre

1er modèle : Le nichoir boîte aux lettres (ou petit pavillon modeste mais cocooning)
Un peu plus simple d’élaboration, ce type de logement conviendra parfaitement aux couples désirant élever leurs enfants en toute simplicité, avec le strict minimum. Pour éviter les dégâts des eaux et courants d’air désagréable, il sera important que le lieu d’habitation soit positionné à l’abris de la pluie et du vent. Idéal pour les jeunes couples désireux de se lancer dans la vie de famille, dans un quartier bien fréquenté (sans chats malfamés).

NB : – Les valeurs renseignées sont en mm
– L’épaisseur de la planche utilisée est de 18 mm
– Les plans présentés ne sont pas à l’échelle

Source: https://lpo-moselle.fr/

2ème modèle : Le nichoir à balcon (ou la superbe villa vue sur mer avec système de sécurité maximal)

Il a tout pour séduire les couples désireux d’établir leur foyer dans un confort maximal, à l’abris des regards indiscrets. Le balcon vous protègera de la pluie, du vent et d’éventuelles intrusions de pattes aux griffes acérées tentées de faire qu’une bouchée de votre couvée. Idéal pour un emménagement rapide et pour les profils qui considèrent la sécurité comme leur principale priorité.

Source: https://lpo-moselle.fr/

 

3ème modèle : Le nichoir semi-ouvert
Cette habitation plus aérée s’adresse aux Rouge-gorge, Bergeronnettes grises, Gobemouche Gris, Rouge-queue noir et Faucons Crécerelle.

 

Source: https://lpo-moselle.fr/

 

4ème modèle : Le nichoir spécifiquement adapté aux grimpereaux des jardins
Ils en ont de la chance quand même…

Source: https://lpo-moselle.fr/

 

Les dimensions à adopter pour chaque espèce

  • nichoir boîte aux lettres et à balcon

Source: https://lpo-moselle.fr/

  • nichoir semi-ouvert

Source: https://lpo-moselle.fr/

 

…Les oiseaux vous disent merci pour votre contribution,

et nous vous souhaitons une bonne observation !