• Le GIEC est l’acronyme pour désigner Le Guide expérimenté d’Ingrats Écologistes Culottés.

FAUX. 

 

Le GIEC est en fait le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat.

 En anglais, on dira IPCC, The Intergovernmental Panel on Climate Change.

Créé en 1988 par l’Organisation Météorologique Mondiale et par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement, le GIEC est basé à Genève.

 

  • Le rôle du GIEC est de distribuer des bonbons tous les 5 ans aux pays qui sont gentils avec l’environnement.

FAUX.

 

Son objectif est de fournir au monde une vision scientifique claire de l’état actuel des connaissances sur le changement climatique ainsi que ses impacts environnementaux et socio-économiques potentiels. La compréhension de ses enjeux doit pouvoir permettre d’anticiper les conséquences et d’envisager des stratégies d’adaptation et d’atténuation.

Ainsi, le GIEC est “un lieu d’expertise collective visant à synthétiser les travaux menés dans les laboratoires du monde entier”. Il a donc pour mandat de faire un tri parmi la vaste littérature scientifique au sujet du climat, et d’en faire un résumé accessible à tout le monde basé sur des informations scientifiques solides. Le GIEC ne fait donc pas ses recherches lui-même, mais il fait l’état des connaissances à partir des travaux de recherche déjà publiés.

 

  • Les membres du GIEC sont des personnes physiques et très musclées.

FAUX.

 

Le GIEC est un organisme intergouvernemental. Il a donc pour membres des nations et non des personnes physiques (encore moins des personnes musclées). 195 pays sont membres du GIEC (presque tous, sauf Taïwan et le Vatican). Ainsi, les personnes qui siègent aux assemblées du GIEC représentent des pays membres.

 

  • L’activité principale du GIEC est d’écrire des romans dystopiques.

FAUX. (Si seulement !)

 

L’une des principales activités du GIEC est de rédiger des rapports éclairant sur l’état des connaissances relatives au changement climatique. Ainsi, il produit des rapports d’évaluation très complets et divisés en plusieurs volumes. Jusqu’à présent le GIEC en a sorti 5 depuis 1990, le 6e est prévu pour 2022.

Il produit également, plus régulièrement, des rapports spéciaux qui traitent de sujets particuliers ou qui visent à répondre à des questions spécifiques (comme par exemple, en 2018, le GIEC a cherché à établir les impacts d’un réchauffement de +1,5°C). Enfin, il présente aussi des rapports méthodologiques dans lesquels il fournit des recommandations en matière de bonnes pratiques et des lignes directrices pour les inventaires nationaux de gaz à effet de serre. 

 

  • Le GIEC donne son avis juste “comme ça”.

FAUX. 

 

Le GIEC fonctionne de manière très complexe. Des milliers de scientifiques du monde entier (des océanographes, des climatologues, des économistes, etc.) contribuent aux travaux du GIEC sur une base volontaire en tant qu’auteurs, contributeurs et examinateurs. 

Chaque chapitre d’un rapport d’évaluation traite d’un sujet particulier et est écrit par plusieurs dizaines d’auteurs. Ces derniers ne font pas eux-mêmes les recherches scientifiques, mais procèdent à une longue et fastidieuse revue de la littérature scientifique. Après la rédaction d’une première version du rapport, tous les chapitres sont relus et critiqués par d’autres experts. Certains chapitres peuvent obtenir jusqu’à 2000 commentaires critiques. Ceci mènera à une révision des chapitres, puis à une autre relecture par les mêmes experts où chaque mot et pesé. Il y aura ainsi plusieurs allers-retours entre rédaction et révision/relecture avant la publication finale du rapport. Ce processus dure environ 2 ans.

 

  • Le GIEC est subdivisé en 3 groupes de travail.

VRAI. 

 

Le 1er groupe est chargé de suivre les processus, mécanismes et observations scientifiques liés au climat. 

Le 2e groupe s’intéresse aux conséquences des changements climatiques et aux possibilités de s’adapter.

Le 3e groupe s’intéresse aux émissions de gaz à effet de serre et à la manière de les réduire: l’atténuation du changement climatique.

 

  • Le GIEC a une influence internationale reconnue.

 VRAI. La classe !

 

En 2007, le GIEC a reçu le prix Nobel de la Paix pour avoir démontré l’impact de l’humain sur le réchauffement climatique. Suite à la publication en 2018 du rapport spécial sur les conséquences d’un réchauffement planétaire de 1,5 °C par rapport aux niveaux préindustriels, l’année a connu des marches pour le climat dans le monde entier.

Les rapports du GIEC ne sont pas contraignants pour les Etats, mais ces derniers se doivent d’approuver les conclusions scientifiques. Jusqu’à présent, toutes les publications officielles du GIEC ont été approuvées à l’unanimité par les pays représentés dans l’assemblée du GIEC.

  

  • Selon le GIEC, on va tous bientôt mourir!

Pas tout à fait…

 

Cependant, voici quelques récentes observations du GIEC:

 

  • Le GIEC est désormais certain à 95 % que les êtres humains sont la première cause du réchauffement planétaire actuel.
  • Chacune des trois dernières décennies a été successivement plus chaude à la surface de la Terre que toutes les décennies précédentes depuis 1850.
  • Pour stabiliser l’augmentation de la température sous le seuil de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels, nous devons d’urgence nous écarter radicalement du scénario du «statu quo».

 

Cliquez ici pour consulter les rapports.

 

 

Sources:

Français—IPCC. (s. d.). Consulté 11 octobre 2020, à l’adresse https://www.ipcc.ch/languages-2/francais/
Qu’est-ce que le GIEC? – Jean-Marc Jancovici. (s. d.). Consulté 11 octobre 2020, à l’adresse https://jancovici.com/changement-climatique/croire-les-scientifiques/quest-ce-que-le-giec/
C’est quoi le GIEC ? (2019, septembre 27). https://www.youtube.com/watch?v=oc3sBoaad-c
Comprendre le GIEC. (s. d.). Ministère de la Transition écologique. Consulté 11 octobre 2020, à l’adresse https://www.ecologie.gouv.fr/comprendre-giec
Comment fonctionne le Giec ? (2018, octobre 4). https://www.youtube.com/watch?v=RH7pXaE3m0k
Actu plus—A quoi sert le GIEC? (2018, octobre 8). https://www.youtube.com/watch?v=CWDl2dgbA30
Le GIEC. (2013, septembre 9). https://www.youtube.com/watch?v=_Ira-lKPqe4
Giec, L. (s. d.). GROUPE D’EXPERTS INTERGOUVERNEMENTAL SUR L’ÉVOLUTION DU CLIMAT. 12.
https://www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/ONERC_Livret_Mieux_comprendre_le_GIEC_2018.pdf